Maternellement incorrect

09 mai 2006

Près d'un mois sans poster de message, cela ne signifie pas que les boulets sont devenus de délicieux petits papillons voletant autour de nous sans conséquence. Non, juste l'alternance vacances, ponts à répétition qui oblige à trouver des ames compatissantes pour les garder qui a fini par épuiser mes compétences en logistiques et à m'épuiser tout court. Au point d'oublier d'alimenter ce blog passionnant!

Je reviendrais donc quand je serais plus en forme. A+

Posté par mereindigne à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 avril 2006

Chaînes brisées

Non rassurez-vous, je n'ai pas jeté les délicieux bambins contre les murs... nous nous en sommes simplement débarassés auprès des grands-parents... Comme je les plains, les grands-parents, pas les enfants! Donc depuis 2 jours, c'est la fête sans aucune culpabilité... et lasensation physique d'être plus légère... A midi je me suis même surprise à faire des auts de cabri dans la rue, ce qui à pas loin de 40 ans n'est pas un exploit physique énorme mais surprend tout de même les passants. Les boulets se sont envolés... au moins pour une semaine... et merci pour vos commentaires

Posté par mereindigne à 19:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 mars 2006

Parenthèse bénie

De retour après quelques jours de pause et surtout une parenthèse bénie. J'ai travaillé dimanche ! Donc pas de gosses. Aucune obligation d'imaginer des activités: pas de spectacles pour enfants, pas d'ateliers poterie, pas de séances interminables au square ou de balades en vélo (ou trotinettes) et joie ultime ne pas avoir à penser au repas dominical. A+

Posté par mereindigne à 14:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 mars 2006

Douche froide

Toute la nuit j'ai culpabilisé.

Et si un jour, mes enfants lisaient ce que j'ai écrit hier ? Mais après tout, qu'est-ce que cela changerait. Personne ne peut nier qu'avoir des enfants c'est renoncer parfois à soi-même. Souvent ce renoncement se fait d'ailleurs tranquillement, sans crise mais il y des jours où c'est plus pesant y compris dans des situations anodines. Imaginez, vous avez envie de prendre une douche. A peine le pied posé dans la bac et déjà une voix s'élève: "maman tu fais quoi ?", "Je me douche !". L'eau s'écoule, disons 15 secondes, et la même voix reprend "Maman, t'as fini de prendre ta douche ? Ben non je n'ai pas fini mais tout le plaisir est gâché et au lieu de paresser 10' minutes sous l'eau brulante, en 2 minutes chrono tout cela est expédié. C'est mieux pour l'environnement mais frustrant surtout quand cela se répète. la solution: prendre une douche vers minuit quand les "monstres" sont endormis mais là c'est les voisins qui râlent et tapent sur les murs.

Alors oui pour toutes ces douches (ou bains) prématurément interrompus et pour bien d'autres choses, je crois être en droit de passer mes nerfs sur ce blog !

A+

Posté par mereindigne à 16:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 mars 2006

Première transgression

Ca y est, l'heure est venue de se jeter à l'eau. Dire publiquement ce que je ressasse depuis longtemps et dont je ne m'ouvre que rarement. Mes enfants me font parfois l'effet d'entraves, de boulets accrochés à mes chevilles sans espoir de jamais rompre ces chaînes.

Et pourtant ils sont plutôt gentils, "mignons" comme disent les grands-parents mais moi il y a des jours où je rêve du CPE qui me permettrait de les "virer" sans préavis.   

Posté par mereindigne à 17:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]